vendredi 1 janvier 2021

(338) - ALLEZ ! ON VA Y CROIRE ...

 

 

 MEILLEURS VŒUX 

POUR 

2021

 

(cliquer sur 2021 pour faire apparaitre la carte de vœux )

dimanche 6 décembre 2020

(337) - LA SOUS-FACIALE NE PAIE PAS FORCEMENT - MAJ du 07/12/2020


 Enveloppe souvenir philatélique à destination de Roanne - affranchie par le timbre émis en 1956 à l'occasion du 60ème anniversaire de la rénovation des Jeux Olympiques  et à l'effigie de Pierre de Coubertin (Y&T n°1088) - oblitérée du cachet temporaire de l'Exposition "Jeux Olympiques" au château de la Motte-Verger à Voussac (03) les 11 et 12/08/1984.

Cet affranchissement à 30 anciens francs de 1956 ne peut être compté au mieux que pour 0.30 nouveaux francs en 1984.

Le tarif lettre du 1er niveau à cette date est de 2.10 francs. L'insuffisance est donc de 1.80 francs. Donc la taxation de cette lettre devrait, depuis le 02/07/1984, être égale au montant de la taxe fixe de 3.00 francs + le montant de l'insuffisance de 1.80 francs soit un total de 4.80 francs. 

Si l'on considère que malgré l'absence de mention cet envoi est un Pli Non Urgent du 1er niveau au tarif de 1.70 francs, l'insuffisance est de 1.40 francs et la taxe de 4.40 francs.

[Il semble évident que l'agent n'a pas pris en compte ces éléments et n'a appliqué que la taxe fixe. Tant mieux pour le destinataire, son "enveloppe souvenir" était déjà bien dénaturée comme cela.] Tout cela est faux !!! 2 X (2.00+0.50) = 5.00 francs. En fait il s'agit d'une sur-taxation de 0.40 ou 0.60 francs selon l'hypothèse. Dans ce cas le destinataire n'a vraiment pas eu de chance... Merci au lecteur Anonyme de d'avoir corrigé ma copie.

Les timbres-taxe utilisés sont ceux de la série "insectes coléoptères" à 0.50 francs représentant le "Pyrochroa coccinéa" et à 2.00 francs représentant le "Trichius gallicus".


samedi 14 novembre 2020

(336) - HOPITAL TEMPORAIRE N°11

    

    Pendant la Première Guerre Mondiale, en France, le service militaire de santé a fait l'objet d'une grande organisation afin de pouvoir soigner au mieux les milliers de blessés en les répartissant sur l'ensemble du territoire disponible à l'arrière du front.

    C'est ainsi que malgré le nombre d’hôpitaux militaires existants il fut rapidement nécessaire de créer des hôpitaux complémentaires souvent temporaires.

    Les traces postales de ces hôpitaux se trouvent relativement facilement, le plus souvent sur des cartes postales et bénéficiaient de la franchise tant pour les blessés que pour les personnels soignants.

    C'est ainsi que l'on peut savoir qu'à Saint-Maixent l’hôpital temporaire portait le n°11.

 

 

 


 

    Par contre ce qui est beaucoup plus difficile à trouver se sont des preuves documentaires autres que les marques postales. C'est ce qui m'est arrivé il y a quelques mois en trouvant cette carte postale probablement envoyée sous enveloppe et représentant l'équipe des cuisiniers de cet hôpital.



 

    Ensuite la consultation du FORUM consacré à la Première Guerre Mondiale m'a permit de pouvoir localiser un peu plus précisément cet hôpital, il se situait dans le groupe scolaire de la Grande Rue qui est actuellement le collège, Rue Jean Jaurès. 

    Voir ICI pour les hôpitaux, sachant que les Deux-Sèvres faisaient partie de la 9ème Région Militaire.

    De plus en fouillant dans mon stock de cartes postales j'ai pu remettre au jour celle-ci, portant la marque d'un dépôt de convalescents que je n'ai pas encore situé.


 

-=-=-=-=-=-=-=-

Note: la personne statufiée sur la photo de la première carte présentée ci-dessus était aussi un personnel de santé, le Docteur Jean-Zuléma AMUSSAT pratiquement un siècle plus tôt.



 


vendredi 16 octobre 2020

(335) - REVUE DES REVUES - 3EME TRIMESTRE 2020

 

REVUES DE LANGUE FRANÇAISE

 

*- DOCUMENTS PHILATELIQUES -N°245 – JUILLET 2020 - La revue de l'Académie Française de Philatélie .

  • « Correspondance familiale pour l'Allemagne en 1918 » par Jérome BOURGUIGNAT

  • « Intervention française au Mexique de 1862-67, Découverte d'un bureau qui en cachait un autre » par Steven WALSKE

  • « La première guerre franco-mexicaine (1838-1839) ou guerra de los pasteles »

  • « Le timbre-télégraphe. La genèse et la fabrication (1865-1867)

*- LES FEUILLES MARCOPHILES - La revue de l'Union Marcophile  - Le n° 382 – SEPTEMBRE 2020 contient entre autres:

  • « Les « nonos » » par Laurent BONNEFOY,

  • « Le compostage chronodateur des correspondances pneumatiques à Paris » par Hervé BARBELIN,

  • « 1914-1918 : les paquets de la loge » par Jean-Pierre FLOTTE,

  • « Contrôle postal sur le courrier des soldats alsaciens-lorrains complément d'information » par Emmanuel LEBECQUE,

  • « Les timbres à date au type 1884 utilisés au bureau français d'Alexandrie » par Gérard DESARNAUD,

  • « Timbres à date français avec mentions « Rebuts – Recherches - Réclamations » par Patrick LAVENAS et Laurent ALBARET



 

*- LES FEUILLES MARCOPHILES – SPECIAL MARCOPHILEX à MONETEAU (89) les 10 et 11 Octobre 2020, voir sommaire ci dessous,

 

 
 

REVUES DE LANGUE ANGLAISE

 
 

*- THE QUATERLY CIRCULAR de l'EGYPT STUDY CIRCLE  - VOL. XXIV N°3 WHOLE N°274 – SEPTEMBRE 2020

En dehors des rubriques habituelles concernant la vie de l'association:

  • « Lockdown issues released at last » par Vahe VARJABEDIAN & Mike MURPHY

  • « UPU discloses Egyptian fakes » par Mike MURPHY

  • « William Byam, founder of the Study Circle » par Richard WHEATLEY

  • « An Egyptian Syndicate – power, politics and a sculpture » par David JONES

  • « Princess Nofret staring a fly » par Vincent CENTONZE

  • « Ismailia - Timsah » par Pierre Louis GRECH

  • « Newresearch among TPOs » par Frank VAN GEIRT

  • « Sidi Abdel-Rahman-Maryut : Is it a TPO ? » par Antoine WINTER & Mike MURPHY



 

*- HAITI PHILATELY – Vol.46.3 SEPTEMBRE 2020 - La revue de la Haiti Philately Society . En dehors des rubriques habituelles concernant la vie de l'association:

  • « How to create a Haitian Columbus collection » par Wolfgang WINDEL

  • « Haiti’s 1906 definitive series and its denominations for foreign mail » par William A. MATTHEWS

  • « 304 years! The oldest Saint- Domingue letter to France » par Wolfgang WINDEL

  • « This is illegal! The Beijing dolls 2008 – fake Haiti Olympic stamps! » par Newton KULP

  • « Interesting new information about the sources of Haitian fakes in Poland and Russia » par Newton KULP

mardi 22 septembre 2020

(334) - LETTRE TRANSPORTEE EXCEPTIONNELLEMENT PAR AVION (M.A.J. DU 23/09/2020)

 


 Lettre de Paris pour Plouescat (Finistère) 
- affranchie par un timbre "femme fachi" à 0.50FF (Y&T n°272) 
-tarif de la lettre intérieure de 1 à 20 grammes
- oblitérée par un cachet à date manuel type Horoplan de PARIS GARE DU NORD AVION du 24/08/1931 
- marque rectangulaire encadrée "LETTRE TRANSPORTEE EXCEPTIONNELLEMENT PAR AVION" 
- cachet d'arrivée au dos de PLOUESCAT FINISTERE du 24/08/1931
 
En 1931 il n'existait en France dans le tarif intérieur que très peu de lignes postales aériennes:
- Paris -Strasbourg,
- Marseille- Perpignan,
- Perpignan- Toulouse,
- Paris - Lyon - Marseille ,
- Paris - Bordeaux - Biarritz, (*)
- Antibes - Ajaccio, (*)
- ...
 
La taxe pour transport aérien était alors de:
- 0.35FF de 1 à 20 grammes,
- 0.70FF de 21 à 50 grammes,
- 1.40 FF de 51 à 100 grammes ainsi que pour chaque tranche de 100 grammes au-delà.
Tout cela rend difficile de trouver des lettres ayant emprunté ces voies avec mon émission favorite.

Le 24 Aout 1931 se tenait à Plouescat les fêtes de Tréaz-Glas dont l'invité principal était le Général Weygand  et à laquelle participait une "princesse Anne de Bretagne" ainsi que plein de beau monde (députés, amiral, académicien et surement évèque ou cardinal ...). Il y eut au programme messe et service funèbre, banquet, discours, et tout cela devait s'achever par un meeting aérien sur un aérodrome inauguré pour l'occasion. Il se situait sur un banc de sable dans la baie. Malheureusement le meeting fut annulé à cause du mauvais temps.



Cependant il avait été organisé un vol spécial Paris - Brest devant transporter 4 kilos de courrier. A cause de la tempête le vol fut interrompu à Plouescat. Le reste du trajet se faisant en voiture. S'agissant d'un essai il n'y eu pas de taxe aérienne appliquée sur ces courriers.
 
 
source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4732117j  (page 1)
 
 Le pilote de l'avion était Max KNIPING .
 
source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6586506 (page 6)
 
Quant à Mr FOUMINET d'Aubervilliers il était un ardent collectionneur d'aérophilatélie et a laissé sur le marché de nombreux "souvenirs" comme celui-ci.

La source de mes sources est celle de mon forum préféré, dont je remercie les nombreux contributeurs.

(*) Comme je le pensais, un des contributeurs du forum précité n'a pas tardé à corriger mon texte. Je l'en remercie vivement.
Donc les modifications sont les suivantes:
- la ligne Paris- Bordeaux- Biarritz de l'Aéropostale a cessé de fonctionner fin Septembre 1930
- Antibes-Ajaccio n'existe plus en 1931, à la place on a un tronçon de la ligne d'Air-Union Paris-Marseille-Tunis.
Pour ceux que le sujet intéresse, voire passionne, je ne peux que conseiller de lire l'article "Les surtaxes pour la Poste Aérienne en France métropolitaine entre 1919 et 1939" de Jean-François ESTEL, publié dans le n°239 - 1er trimestre 2019 des Documents Philatéliques (quand le site fonctionnera à nouveau ...).